Réponse reçue à notre article « l’Allemagne échappe au reniement »

Éditorial,
le, 19 février 2021

Suite à l’article « L’ALLEMAGNE ÉCHAPPE AU RENIEMENT »

I nous paraît judicieux de publier l’excellente remarque que nous avons reçue.

« L’année dernière encore, Annegret Kramp-Karrenbauer francophone et francophile reconnue selon certains observateurs, n’hésitait pas à suggérer à la France qu’elle renonce à Strasbourg, comme siège du Parlement européen, alors que ceci est inscrit dans le Traité de l’UE. Elle considérait aussi que la France ne pouvait pas faire l’économie d’une réflexion du partage, ou de la mise à disposition de son siège permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU, à l’avantage de l’Union européenne. Nul n’est besoin d’être grand clerc pour comprendre que l’Allemagne, principale puissance économique de l’UE, mais nain militaire, serait la grande bénéficiaire à moindre frais de cette opération. Ceci est d’autant plus déplorable, que la France était favorable à un siège permanent pour l’Allemagne et l’Inde, dans le cadre d’une réforme avortée du Conseil de Sécurité. Doit-on aussi rappeler que la France assume seule, le lourd fardeau de la guerre au Mali et n’obtient pas au sein de l’UE, la prise en considération de son effort de guerre humain et financier, dès lors qu’il s’agit d’estimer la dette de chacun des Etats membres de l’Union européenne.

Le bureau national du R.O.U.E.

Réagir sur cet article, cliquez ici
Une réponse vous sera transmise dans les meilleurs délais.