La proposition du Président Vladimir Poutine

COMMUNIQUÉ,
le 17 novembre 2015,

Drapeau RUS roue     Русский

LA PROPOSITION DU PRÉSIDENT VLADIMIR POUTINE

Certes, mieux vaut tard que jamais, pour prendre conscience de ses erreurs. La proposition du Président Vladimir POUTINE, de constituer une grande et unique coalition pour abattre l’organisation criminelle Daech, aurait dû être acceptée sans délai, tant le danger était proche et le demeure. Cette main tendue nous a paru l’expression du bon sens, celui d’une attitude pragmatique imposée par la situation. Nous avons aussitôt tenté d’en diffuser l’intérêt, d’en faire comprendre l’urgence de la saisir, de montrer la nécessité de cette union sacrée, contre le terrorisme. Mais les relais d’opinions, les grands médias, nous ont ignorés. Comment peuvent-ils être aussi fermés, incapables d’admettre une autre vision que la leur, celle, bien sûr, du politiquement correcte.

Nous avons fréquemment dénoncé l’absurdité du rejet de la proposition russe, et tout récemment, le 31 octobre 2015, dans un éditorial du ROUE intitulé ” En Syrie l’ennemi n’est pas la Russie”. Une autre contre vérité, savamment entretenue dans tous les articles de presse ayant droit de citer, s’effondre aujourd’hui, car les récents bombardements russes sur Rakka ne peuvent-être occultés. Ils prouvent que la Russie n’a jamais épargné Daech, qui a subi des frappes dès les premières interventions.

La nécessité d’unir toutes les forces intervenant en Syrie, pour éradiquer l’État islamique, a enfin été comprise et nous nous réjouissons des propos du Président François HOLLANDE quand il déclare devant le congrès “Notre ennemi en Syrie c’est Daesh” et “Il faut un rassemblement de tous ceux qui peuvent réellement lutter contre cette armée terroriste dans le cadre d’une grande et unique coalition”. Souhaitons qu’il puisse convaincre le Président Barack OBAMA, encore bien timoré, à se joindre à cette union.

Éclairé par ce qui précède, ne soyons, ni sourds, ni aveugles, mais au contraire, très attentifs aux informations et exemples fournis par les russes, sur le financement de l’État islamique. Montrons nous vigilants, ne recommençons pas les mêmes erreurs, prenons leurs communications très au sérieux, cela nous évitera des déconvenues.

Pour le bureau National
Michel GRIMARD
Président du ROUE

Réagir sur cet article, cliquez ici
Une réponse vous sera transmise dans les meilleurs délais.