Jeux Olympiques et Politiques

Posté dans : Éditoriaux 0

ÉDITORIAL,
le 03 février 2014,

Jeux Olympiques et Politiques
Sotchi : Sortons la politique d’un évènement festif

Bien entendu, tous les pays accordent une très forte attention au sport et à la pratique sportive en leur sein pour des raisons politiques. De plus, ils essaient d’être “pays hôte” des grands évènements sportifs notamment pour le rayonnement géopolitique de leurs pays.

Malheureusement, régulièrement, certain de ces pays hôtes sont l’objet d’attaques de tous ordres pour obtenir le boycott des compétitions. Or ces tentatives de boycott n’aboutissent pratiquement jamais; en revanche, elles dévalorisent ou anéantissent l’effort des sportifs, l’effort parfois de toutes leurs vies…

À part quelques exceptions comme le nazisme ou l’apartheid, il n’existe pas de justification pour provoquer un boycott.  Le refus d’un régime politique ne peut pas être une justification.

La Russie est peut-être critiquable aux yeux de certains, mais pas à ceux d’autres, d’autant plus que la Russie est largement plus démocratique que nombre d’autres pays où se sont déjà tenus les jeux.

Alors, laissons les athlètes s’affronter en toute sérénité et faisons de ces JO d’Hiver de Sotchi, une fête. Ces JO sont une manifestation pacifique qui rassemble la communauté internationale représentée par des sportifs de pays différents, de cultures ou de religions différentes, de moyens différents, dans un esprit d’effort, de volonté.

C’est une trêve qui existe depuis l’origine des jeux; soyons fidèles à leurs traditions.

 

Jean DONZEL
Vice-Président du R.O.U.E.

Réagir sur cet article, cliquez ici
Une réponse vous sera transmise dans les meilleurs délais.