“Avoir la politique de sa géographie” citation du Général DE GAULLE

Posté dans : Éditoriaux 0

ÉDITORIAL,
le 15 janvier 2014,



“Avoir la politique de sa géographie” citation du Général DE GAULLE

  L’Ukraine ne souhaite plus acheter de gaz européen et préfère désormais  s’approvisionner exclusivement en Russie en raison de tarifs plus intéressants. En effet la compagnie russe Gazprom a diminué les prix de son gaz naturel d’un tiers, après l’accord d’Union douanière signé en décembre entre la Russie et l’Ukraine. Kiev a immédiatement suspendu ses importations de gaz naturel venant des pays européens. Depuis le début 2014, l’Ukraine n’a donc plus importé de gaz en provenance d’Europe.

En décembre 2013, la Russie a décidé de réduire ses prix au bénéfice de Kiev, après le refus de l’Ukraine d’adhérer à un accord de libre-échange avec l’Union européenne. Moscou offre désormais son gaz au prix de 196 €/mille mètres cubes, au lieu de 293€/millier mètres cube. De plus, la fédération de Russie vient récemment d’accorder un prêt de 15 milliards de dollars à l’Ukraine.

Rappelons que ces dernières années, l’UE avait mis en place un système qui permettait de fournir du gaz provenant de Russie, à l’Ukraine depuis la Pologne, la Hongrie et depuis peu à partir de la Slovaquie. Ce gaz russe était d’un prix finalement  moins élevé que les 293 €/millier mètres cubes que payait l’Ukraine il y a encore peu de temps.

Par la voix du porte-parole du Commissaire en charge de l’énergie, Mr G. Öttinger, la Commission européenne  a néanmoins rappelé qu’elle restait disposée à réformer le secteur ukrainien de l’énergie en conformité avec ses engagements contenus dans le traité fondateur de la Communauté de l’énergie.

Ainsi donc, l’échec du sommet de Vilnius, comme la nouvelle donne en matière de gaz à l’est de l’Europe – alors que Moscou organise la paix gazière et place ses compagnies pétrolières d’État tout autour du bassin du Levant- nous rappellent quelques leçons éternelles:

– Un ensemble uniquement économique et monétaire, sans réelle volonté de politique étrangère et de défense communes, ne peut se permettre impunément, d’humilier une grande puissance,

– l’Union européenne, comme une certaine Ukraine, se sont rendu compte que l’ “on ne sortait de l’ambiguïté qu’à ses propres dépens”,

– Enfin, l’UE serait bien inspirée de revoir sa copie et de ne concevoir un rapprochement avec l’Est du continent européen, uniquement en associant étroitement à toute démarche globale ou particulière, la Russie comme l’Ukraine.

Jean-Jacques GAY
Vice-Président du R.O.U.E.

Réagir sur cet article, cliquez ici
Une réponse vous sera transmise dans les meilleurs délais.