Ratification par l’Union Européenne d’un accord d’association avec l’Ukraine

Accueil  »  Accueil  »  Ratification par l’Union Européenne d’un accord d’association avec l’Ukraine
Juil 11, 2017 Commentaires fermés sur Ratification par l’Union Européenne d’un accord d’association avec l’Ukraine giulietta

COMMUNIQUÉ,
de l’AFP

le 11 juillet 2017,

L’UNION EUROPÉENNE A FORMELLEMENT RATIFIÉ SON ACCORD D’ASSOCIATION AVEC L’UKRAINE

Une menace pour la sécurité Européenne, selon le R.O.U.E.

L’Union européenne a formellement ratifié mardi son accord d’association avec l’Ukraine, dans un climat de défiance réciproque avec Moscou, à la veille du sommet annuel entre l’UE et Kiev.

La décision des 28 Etats membres survient quelques heures avant la visite à Bruxelles du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, au cours de laquelle il doit rencontrer la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini et son homologue belge Didier Reynders. Conclu en 2014, au moment où les relations avec la Russie étaient au plus bas, l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine entrera en vigueur le 1er septembre. Ce type de traité est souvent vu comme un prélude à une éventuelle adhésion. « Il s’agit de l’étape finale du processus de ratification à travers lequel l’UE et l’Ukraine s’engagent à des relations étroites et à long terme dans tous les principaux aspects politiques », précise un communiqué du Conseil de l’UE qui représente les 28.
« L’Accord d’association est le principal instrument pour rapprocher l’Ukraine et l’UE. Il promeut des liens politiques et économiques plus profonds et plus forts, ainsi que le respect de valeurs communes », assure le communiqué.
La ratification définitive de ce traité – négocié entre 2007 à 2012 – a été longtemps retardée. Il aurait dû être signé fin 2013, mais le président pro-russe de l’Ukraine à l’époque, Viktor Ianoukovitch, avait refusé de le parapher, ce qui avait entraîné des manifestations pro-UE et provoqué sa chute et sa fuite en Russie en février 2014. Ce mouvement de protestation, réprimé dans le sang, avait été suivi par l’annexion de la péninsule de Crimée par la Russie et par le déclenchement d’une insurrection séparatiste dans l’est de l’Ukraine, qui a fait plus de 10.000 morts en trois ans.
Depuis, l’UE a décrété de lourdes sanctions économiques contre la Russie, réclamant la mise en oeuvre des accords de paix de Minsk, censés instaurer une trêve des combats et un début de dialogue politique entre les rebelles séparatistes pro-russes et le gouvernement de Kiev. En représailles, Moscou a instauré un embargo sur les importations agroalimentaires de l’UE. A Kiev, le président Petro Porochenko souhaite que l’Ukraine intègre l’UE et l’Otan. Ce que la Russie considère comme un empiètement dans son pré carré et, en ce qui concerne le renforcement de l’Otan, une menace directe à sa sécurité.
M. Porochenko recevra le président du Conseil européen Donald Tusk et le président de la Commission Jean-Claude Juncker mercredi et jeudi à Kiev pour un sommet bilatéral.

Réagir sur cet article, cliquez ici
Une réponse vous sera transmise dans les meilleurs délais.