Lettre réponse NDA

Accueil  »  Actualités  »  Lettre réponse NDA
Fév 22, 2012 Commentaires fermés sur Lettre réponse NDA giulietta

RÉPONSE,
Le 6 avril 2012,

Nicolas Dupont-Aignan

Députe de l’Essonne
Maire d’Yerres

Chère Madame, Messieurs,

Je vous remercie de votre courrier et en tant que candidat à l’élection présidentielle je pense qu’il est important que je réponde à vos questions. En effet, les relations franco­ russes sont, à mes yeux, très importantes car la Russie et la France sont, avec l’Allemagne et la Grande-Bretagne, parmi les puissances majeures mondiales mais surtout européennes, qui déterminent l’avenir de notre continent.

Je voudrais d’ailleurs souligner que les relations internationales sont le grand absent du débat, qui se contente de politique politicienne alors qu’il s’agit tout de même du choix du prochain président de la République, pas d’un obscur président de Conseil général.

Pour revenir à vos questions, je voudrais tout d’abord vous dire que ma conception des relations internationales ne repose pas sur des questions de personnes mais sur des relations d’État à État. Je suis un partisan de la realpolitik qui s’attache à la défense des intérêts de mon pays et c’est à l’aune de ces considérations que je regarderais les relations entre la France et la Russie. Ainsi, l’élection ou non de Vladimir Poutine ne changera rien aux relations que je souhaite mettre en place avec la Russie.

Une fois dit cela, je pense que les relations entre la France et la Russie sont primordiales. Un rapprochement est souhaitable mais j’irai plus loin, il est indispensable pour l’équilibre et la stabilité future de tout le continent. C’est pourquoi je souhaite que la France propose un partenariat global à la Russie. Un partenariat qui devra recouvrir tous les domaines stratégiques à savoir les domaines militaire, énergétique, diplomatique, politique et culturel. J’attache aussi un point d’honneur à ce que ce partenariat couvre en particulier le domaine spatial où la France et la Russie sont les seules puissances à avoir une véritable ambition indépendante des États-Unis (avec la Chine, mais cela est une autre histoire).

Concernant le prochain de sommet de l’OTAN, je crois que ma position est simple et bien connue. Je suis hostile à tout élargissement de l’OTAN aux pays de l’ancienne ère soviétique comme je suis hostile à l’idée même de bouclier antimissile. Ce projet est une aberration stratégique pour l’Europe qui ne servira aucun intérêt du continent, qui annule notre dissuasion nucléaire et qui servira seulement à financer l’industrie américaine de défense. D’ailleurs, une de mes premières décisions sera de sortir du commandement militaire intégré de l’OTAN.

Enfin, je pense que toute initiative visant à rapprocher nos deux peuples, nos deux jeunesses sont des projets utiles. La France doit être l’amie de la Russie et arrêter de s’aligner sur les intérêts américains dans un invraisemblable retour de la guerre froide. Il faut dépasser le passé pour nous tourner vers l’avenir. Et l’avenir c’est une relation et une coopération plus étroites entre nos deux pays

Vous remerciant de votre intérêt pour ma candidature et espérant avoir répondu à vos interrogations, je vous prie de croire, Chère Madame, Messieurs, à l’assurance de toute ma considération.

 

55 rue de Concy
91330 Yerres
Tél. 01 69 49 17 37
courrier@nda2012.fr