Lettre réponse de l’UMP

Accueil  »  Actualités  »  Lettre réponse de l’UMP
Fév 22, 2012 Commentaires fermés sur Lettre réponse de l’UMP giulietta

RÉPONSE,
Le 29 mars 2012,

 

LA FRANCE FORTE

NICOLAS SARKOZY

Paris, le 29 mars 2012

 

Monsieur le Président,

Vous avez bien voulu attirer l’attention de Nicolas SARKOZY sur les perspectives d’évolution envisageables pour les relations entre la France et la Russie.

Je tenais à vous assurer qu’il avait pris connaissance de votre courrier avec toute l’attention qu’il mérite et qu’il souhaitait vous remercier.

Vous soumettez notamment à Nicolas SARKOZY des interrogations concernant l’approfondissement   du   partenariat franco-russe à   la suite   de   l’élection   de Vladimir POUTINE, la position de la France relativement au projet de bouclier anti-missile prochainement évoqué au sommet de l’OTAN la contribution de la Russie à la lutte anti-crise en Europe et l’opportunité d’un Office franco-russe de la jeunesse. Ces questions présentent toutes un vif intérêt et appellent des réponses inspirées des positions internationales adoptées par la France depuis 2007.

Concernant  la  coopération  avec  le  Président  russe  nouvellement  élu,  la  France reconnait que, si 1 OSCE a relevé diverses irrégularités, le Président POUTINE a néanmoins été élu à une très large majorité. Nicolas SARKOZY a donc exprimé à Vladimir POUTINE ses plus « sincères encouragements pour poursuivre l’œuvre de modernisation démocratique et économique conformément au souhait exprimé par le peuple russe».

Avec ses partenaires européens, la France entend donc poursuivre et diversifier ses échanges avec la Russie et son nouveau gouvernement. Aux yeux de Nicolas SARKOZY le partenariat franco-russe doit ainsi être approfondi et reposer sur une concertation permanente au sujet des grands enjeux stratégiques. Une coopération active entre  nos deux pays  tous deux  membres permanents  du  Conseil  de sécurité  des  Nations  Unies   est  d ‘autant  plus importante que la Russie jouera un rôle déterminant dans la résolution de la crise syrienne.

Le dialogue entre l’OTAN  et ses partenaires, en particulier la Russie, constitue l’un des  enjeux  majeurs du  sommet  qui se  tiendra en  mai  prochain  à  Chicago.  L’OTAN a notamment offert à la Russie de coopérer dans le domaine de la défense anti-missile. La France souhaite qu’un accord sur la mise en place d’un bouclier anti-missile européen puisse être conclu à court terme avec la Russie, garantissant la capacité de dissuasion nucléaire acquise par nos deux pays. La France souhaite donc que la porte soit ouverte au dialogue sur ce sujet Nicolas SARKOZY ayant rappelé dès mai 2010 combien il souhaitait «que la Russie soit consciente que ces évolutions ne sont aucunement dirigées contre elle».

La crise économique et financière à laquelle l’Europe est aujourd’hui confrontée appelle à la fois des réformes internes de grande an1pleur et le renforcement des différentes formes de coopération unissant l’Union européenne à ses principaux partenaires, dont la Fédération de Russie. Ainsi que Nicolas SARKOZY l’a déclaré lors de sa visite de 2010, la création d’un espace économique, humain et de sécurités communes entre l’Union européenne et la Russie est indispensable à la stabilité de notre continent. À long terme le renforcement des liens entre la Russie et l’Union sera déterminant pour la relance de l’économie européenne, notamment dans le domaine énergétique.

La   création d’un  Office franco-russe de la jeunesse, sur le modèle de l’organisme franco-allemand  mis  en  place  par  le  traité  de  l »Elysée  en   1963 aurait  pour  vocation d’encourager les relations entre les jeunes des deux pays et de renforcer leur mutuelle compréhension. Le remarquable succès remporté par l’OFFA depuis 50 ans est un encouragement à étendre ce type de coopération. Une meilleure compréhension de 1 autre est en effet essentielle pour la jeunesse de France et celle de Russie.

À l’heure actuelle, les échanges universitaires entre nos deux pays sont facilités par une active politique de soutien financier aux étudiants. Par ailleurs, l’ année croisée France­ Russie a permis de lancer en 2010 de nombreuses initiatives culturelles principalement destinées à la jeunesse. Les coopérations de ce type contribuent à dynamiser nos relations bilatérales et méritent donc d’être approfondies.

Restant à votre entière disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Président à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

 Guillaume LAMBERT
Directeur de campagne de M. Nicolas SARKOZY