La Serbie offensée par Macron, la langue russe oubliée, les USA injuriés

Accueil  »  Accueil  »  La Serbie offensée par Macron, la langue russe oubliée, les USA injuriés
Nov 29, 2018 Commentaires fermés sur La Serbie offensée par Macron, la langue russe oubliée, les USA injuriés giulietta

ÉDITORIAL,
le 29 novembre 2018,

La Serbie offensée par Macron, la langue russe volontairement oubliée, les USA injuriés.

la cérémonie du 11 novembre 2018 célébrée sous l’Arc de Triomphe laisse une grande impression de malaise.

Comment s’expliquer en effet l’insolite et offensante relégation des représentants de la Serbie hors de la principale tribune officielle ? Ceci alors que la Serbie  fut un des artisans essentiels de la victoire finale, en ayant  perdu 450.000 combattants tués et 134.000 autres blessés sur une population de l’époque, d’un total de 4,5 millions d’habitants ? Et ceci sans considérer les pertes civiles  qui s’élevèrent à 800.000 morts…

On peut aussi se demander pourquoi, les interventions des jeunes durant cette manifestation, se firent en Français, Anglais, Allemand et Chinois et que nous n’entendîmes aucun mot de Russe en la présence de Vladimir Poutine? Lorsque l’on connait le rôle déterminant de la Russie tsariste sur le second front durant la 1ère guerre mondiale, on ne peut que rester quoi, devant tant d’inconscience, voire de provocation et de manque de reconnaissance.

Que penser également de l’injure personnelle faite au Président des Etats-Unis, lequel fut obligé de subir la prestation pour le moins provocante de sa compatriote d’origine béninoise, la chanteuse Angélique Kidjo, qui fut toujours une de ses plus féroces adversaires ? Il faut rappeler que cette  activiste avait manifesté contre l’élection de Donald Trump, au sein de la Women’s March, et  qu’elle le qualifia alors « d’homme qui n’avait ni morale, ni valeurs humaines »…Une telle légèreté de la part de l’actuel Président de la république française est offensant.

Il convient aussi et à la fin de rétablir la vérité et les faits par les chiffres et rappeler que « La France n’a pas gagné la Première guerre mondiale grâce à l’Afrique et aux Africains », comme le rappelait dans un communiqué du 13 mai 2016 Bernard Lugan auteur d’un livre « Histoire de l’Afrique du Nord des origines à nos jours ». Le Rocher, 2016. Laissons-lui la parole :

–«  Durant le premier conflit mondial, 7,8 millions de Français furent mobilisés, soit 20% de la population française totale. L’Afrique fournit dans son ensemble 407.000 hommes, soit 5,22 % de l’effectif global de l’armée française. Et pour relativement importants qu’ils soient, les chiffres des pertes contredisent l’idée-reçue de « chair à canon » africaine. D’ailleurs, en 1917, aucune mutinerie ne se produisit dans les régiments coloniaux, qu’ils fussent composés d’Européens ou d’Africains.

Des Africains ont donc courageusement et même régulièrement héroïquement participé aux combats de la « Grande Guerre ». Gloire à eux ! Cependant, compte tenu des effectifs engagés, il est faux de prétendre qu’ils ont permis à la France de remporter la victoire, mais ils y ont concouru.

Autre idée-reçue utilisée par les partisans de la culpabilisation et de son corollaire « le grand remplacement » : ce serait grâce aux ressources de l’Afrique que la France fut capable de soutenir l’effort de guerre. Cette affirmation est également fausse car, durant tout le conflit, la France importa 6 millions de tonnes de marchandises diverses de son Empire et 170 millions du reste du monde. Conclusion : durant la guerre de 1914-1918, l’Afrique fournit à la France 5,22% de ses soldats et 3,5% de ses importations ».

Par conséquent le message subliminal de nos « élites » au travers de la grande réécriture travestie de l’histoire de France, à savoir « l’amplification du rôle de l’Afrique durant la Première Guerre mondiale, à travers un message plus que subliminal : les Africains ayant permis la victoire française, leurs descendants ont des droits sur nous et voilà donc pourquoi ils sont chez eux chez nous » n’a pas lieu d’être. Il est faux et offense les Français, quelques soient leurs origines.

Jean-Jacques GAY
Vice-Président du ROUE

Réagir sur cet article, cliquez ici
Une réponse vous sera transmise dans les meilleurs délais.