Conférence internationale à YALTA du 4 au 6 février 2015

Accueil  »  Actualités  »  Conférences  »  Conférence internationale à YALTA du 4 au 6 février 2015
Fév 10, 2015 Commentaires fermés sur Conférence internationale à YALTA du 4 au 6 février 2015 giulietta

CONFÉRENCE,
le 10 février 2015,

YALTA 2015

 

Compte rendu d’Alain GUYOT, Conseiller du Bureau National du ROUE, qui assistait au 70 ème anniversaire de la Conférence de Yalta

Une conférence internationale s’est tenue à Yalta du 4 au 6 février sous l’égide de :

  • Anatoli KARPOV Président  International Association for Peace Found
  • Konstantin  KOSTIN Fondation  for Civil Society Development
  • Natalia NAROCHNISTKAIA Fondation of Historical  Research

Anatoli Karpov ancien champion international  d’échecs  et député à la Douma a assuré la Présidence de cette conférence.

Plus de 160 participants de toute l’Europe, des Etats-Unis, de Russie se sont réunis pour essayer de faire le bilan de Yalta : passé, présent, futur. Historiens, hommes politiques, députés européens,  députés de la Douma, sociologues … ont disserté sur cette conférence de Yalta de 1945 dont les objectifs étaient  ambigus et très différents pour les trois participants.

Pour Staline la motivation était le démembrement de l’Allemagne, sa neutralisation militaire, ainsi que de labelliser le gouvernement polonais de Lubin. Mais aussi l’accord des USA et des britanniques d’être les premiers à Berlin.

Pour Churchill, c’était de préserver la démocratie en Pologne et de conserver la Grèce dans la besace britannique et bien sûr de préserver l’Empire.

Pour Roosevelt, deux objectifs : l’entrée en guerre de la Russie contre la Japon d’une part et la création  d’une nouvelle  organisation des nations unies et la tenue  à Los Angeles  en avril 1945 de la première réunion fondatrice dont le siège serait outre atlantique.

Il ne fut pas question du partage de l’Europe en zone d’influence ni du partage du monde à Yalta, simplement une étape intermédiaire entre la conférence de Téhéran et celle de Potsdam.

La France n’était pas représentée à Yalta, d’un commun accord des trois protagonistes. Malgré les accords de Moscou en décembre 1944 entre Staline et De Gaulle, la Russie n’a pas soutenue la participation  de la France à Yalta, il en fut de même à Potsdam quelques mois plus tard d’ailleurs.

Ce qui est important de retenir de cette conférence c’est l’esprit de Yalta, la volonté de trois alliés, unis dans la guerre et  futurs ennemis dans la paix, de s’entendre pour finir le plus rapidement la guerre à l’Allemagne nazie. Même si les pays qui avaient collaborés avec les nazis, la France de Vichy ou l’Italie  fasciste étaient absents, bien que libérés par les forces de la résistance.

La volonté d’extirper le nazisme et un découpage incertain de l’Allemagne pour éviter de futures aventures militaires ont été des réflexions des groupes de travail des experts des trois pays.

A cette conférence de 2015, dont les conclusions ont été assurées par le 1er  vice premier ministre  de la Fédération de Russie  Igor Chouvalov, chacun a ressenti  le risque majeur d’une guerre en Europe à court terme  et un consensus s’est établi pour demander à l’Europe,  à la Russie de tout faire pour préserver la Paix , seule valeur universelle  qui vaille de se battre pour elle.

 

Alain GUYOT
Conseiller du R.O.U.E.

Réagir sur cet article, cliquez ici
Une réponse vous sera transmise dans les meilleurs délais.